Martine Magnin

Présente au Salon du livre à Dourdan
18-19 novembre 2017

L'Auteur




Après une carrière dans la Communication et les Relations Presse puis le commerce d’Antiquités, Martine Magnin, lectrice passionnée,  laisse s’exprimer son goût pour l’écriture. Petite fille, fille, nièce, et sœur d’écrivains édités et connus chacun dans un secteur d’écriture très différent, Martine Magnin a écrit un récit-témoignage, QU'IMPORTE LE CHEMIN, octobre 2016, Editions de l'Astre Bleu.

Martine Magnin vit entre Paris et la Camargue. Et c’est précisément dans le sud qu'elle puise l'inspiration de son nouveau roman DERAPAGES.

Facebook  https://www.facebook.com/martine.magnin.96
email  martinemagnin26@gmail.com


Paru le 27 juillet 2017

Ella éditions

« Dérapages »
roman
Martine Magnin
Résumé
Alors qu’il répare un véhicule, Raymond découvre une somme colossale cachée dans la carrosserie. Il s’en empare. Quelques mois plus tard, son épouse, Mathilde, meurt dans un accident, puis c’est à son tour de disparaître lors de l’incendie criminel qui ravage son propre garage.

Hortense, jumelle de Mathilde a recueilli leurs enfants, ignorant tout de ce que Raymond a réellement fait.

Ce roman n’est pas un polar, mais un superbe texte choral dont les personnages nous séduisent l’un après l’autre. Même Henri.


« Puisque vous êtes en train de visionner cette cassette, c’est que je suis déjà mort et que, à tort ou à raison, vous avez trouvé la caisse. Après avoir entendu ce que je vais dire, ce sera à vous de prendre des décisions en connaissance de cause. Quoi qu’il en soit, bon courage à vous.

Je m’appelle Raymond, je suis garagiste et j’ai 46 ans. »

 
Régis

Pour le moment, je remets le fric où il était et je revisse la caisse à outil par dessus, la planque est bonne (…) Il faut que je réfléchisse et que je ne dépense aucun de ces billets. Ils sont peut-être marqués, comme on voit dans les films, ou même faux. 

Fernand

J’ai réussi à ne pas le montrer, mais je suis très préoccupé par ce nouveau coup du sort et ces répétitions ne me plaisent pas.  Je voulais juste jeter un œil sur la maison du couple qui accueille les filles de Raymond Cornille, le garagiste, et je tombe sur un quartier en effervescence, des gyrophares, des gendarmes.
 

Si le suspense à tiroir de Martine Magnin est formi­dable, ce sont finalement ses personnages terriblement attachants qui marquent notre mémoire.
Et en tout premier, Hortense et sa « tribu » recomposée qu’elle aime plus que tout, Solène, Camille, Adrien et Juliette.


Note d’Ella éditions :

Un grand coup de coeur de l’été pour notre comité de lecture, ce suspense à tiroirs. Un roman choral mené tambour battant par un auteur de talent. Des personnages que l’on n’oublie pas de sitôt… Et on espère sincèrement revoir la maman poule Hortense métamorphosée en lionne protectrice.

​ISBN 978-2-36803-209-1
Ella éditions
ella-editions@orange.fr
42 route de Chavannes 28300 Lèves




QU’IMPORTE LE CHEMIN


Et pourtant tout commençait si bien :  « Il revenait de vacances, bronzé, les cheveux ensoleillés, les iris parsemés de paillettes d'or, quinze jours d'un périple africain exaltant, certainement plein de joies, d’émotions et de découvertes…

…  Je l’ai fabriqué un jour de joie parfaite, il y a vingt-huit ans. Il pesait 3,250 kilos, il était tout doux et tout joli dans ses brassières en liberty…

… Aujourd’hui, les cellules de dégrisement ou d’isolement et les bureaux des commissariats de plusieurs arrondissements parisiens nous sont devenus familiers, nous avons arpenté hébétés et vaincus quatre des plus grands hôpitaux de la capitale, un centre psychiatrique de banlieue, plus quelques cliniques privées. Nous avons également épuisé cinq médecins et usé trois psy pourtant résistants.

Heureusement, une petite graine, puis une autre petite graine…

Qu’importe le chemin, on récolte toujours ce que l’on s’aime ! »
  • Avis de l'éditeur
Ecrit avec émotion et humour, Qu’importe le chemin est le récit du long parcours d’une mère attentive, imparfaite et désemparée, et de son fils en dérive.

A partir d'une maladie inquiétante et délicate à gérer, il conte la descente vers le pire, les traitements inopérants, les risques d'exclusion, la violence qui pointe et s'installe, le malaise de la famille…

C’est aussi l'histoire d'un amour improbable et bancal et l'espoir d'une récolte qui s'annonce généreuse.


  • Les mots du Hibou (Denis Arnoud, blogueur littéraire)
Martine Magnin nous livre le récit plein d'émotion mais loin de tout pathos, du dédale qui s'ouvre devant une mère et son fils malade. Qu'importe le chemin, il faut vivre au jour le jour, avancer, aimer. Un livre plein de poésie, d'humour et d'amour.

  •  La préface de Marcel Lascar, Fondateur de SOS Médecins
« ... Un livre qui vous touche, qui vous donne envie d’aider cette mère, de la soutenir.
Un orage brutal dans un ciel serein comme Martine Magnin le décrit si bien,
Et la lutte qu’il faut entamer et mener tous les jours de sa vie...

... Tout ce que toutes les mères du monde qui se sont battues pour sauver leur enfant ont vécu depuis la nuit des temps.

Un livre chaleureux et tonique. »

Lien internet


L’auteur :
Martine MAGNIN
martinemagnin26@gmail.com
Tél : 06.08.56.43.25

Date de Parution : octobre 2016
Prix : 15,50 €
192 pages
ISBN : 978.2.9552.1015.4

​Les Editions de l’Astre Bleu



La ligne éditoriale de l’Astre Bleu se distingue par une forte exigence de qualité dans les textes choisis, un style littéraire soutenu, et un vocabulaire émotionnellement riche.

Qu’importe le Chemin paraît dans la collection Escale, qui présente biographies, oeuvres personnelles, autobiographies et récits de vie.

Contacts :
http://lastrebleu-editions.fr/
astrebleueditions@laposte.net
Tél : 06.01.75.07.29